Obama s'efforce de rassurer les Américains sur l'Irak

le
0

BASE AERIENNE DE MACDILL, Floride, 17 septembre (Reuters) - L e président Barack Obama a répété mercredi que les Etats-Unis n'entendaient pas mener d'opération terrestre en Irak, des propos destinés à rassurer ses compatriotes au lendemain de l'évocation par le commandant en chef de l'armée américaine d'un possible déploiement de troupes de combat. Barack Obama a déclaré que les frappes aériennes seraient la principale contribution des Etats-Unis à la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique, avec la coordination de la coalition qu'ils sont en train de constituer et qui comporte désormais selon lui 40 pays. "Je veux être clair. Les forces américaines qui ont été déployées en Irak n'ont et n'auront pas de mission de combat", a-t-il dit pendant un discours sur la base aérienne de MacDill à Tampa, en Floride. "Nous allons former et équiper nos partenaires. Nous allons les conseiller et nous allons les soutenir. Nous allons prendre la tête de la grande coalition des pays qui ont intérêt à mener ce combat", a-t-il ajouté. Mardi, lors d'une audition devant une commission sénatoriale, le général Martin Dempsey, chef d'état-major interarmées américain, n'avait pas totalement fermé la porte à l'envoi de troupes combattantes, jetant le trouble dans les rangs des élus, notamment démocrates. Barack Obama, qui avait fait du retrait d'Irak la priorité de son premier mandat, a catégoriquement exclu cette hypothèse. "En tant que commandant en chef, je n'engagerai ni vous, ni aucun élément de nos forces armées dans une nouvelle guerre au sol en Irak", a-t-il insisté. (Jeff Mason; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant