Obama réticent à de nouvelles sanctions contre Moscou sans l'UE

le
0

WASHINGTON, 11 décembre (Reuters) - Le président Barack Obama s'est montré réticent à l'adoption de nouvelles sanctions contre la Russie en raison de son soutien aux séparatistes en Ukraine, jeudi, en soulignant que cela risquerait de provoquer des divisions entre les Etats-Unis et leurs alliés européens. Alors que certains parlementaires américains souhaitent un durcissement du régime de sanctions visant Moscou, Barack Obama a estimé devant le Conseil des exportateurs qu'une surenchère en la matière pourrait être contre-productive. "L'idée selon laquelle il nous suffirait d'augmenter les sanctions encore et encore et qu'à la fin (Vladimir) Poutine changera d'avis est, à mon avis, une erreur de calcul", a déclaré le président américain. Pour Barack Obama, c'est la prise de conscience par le président russe qu'Américains et Européens sont capables de présenter un front uni dans la durée qui pourrait inciter le Kremlin à changer de stratégie en Ukraine. "Si (les Russes) voient qu'il n'y a pas de dissension au sein de la coalition, alors avec le temps ils pourraient réaliser que le coût pour leur économie est supérieur aux avantages stratégiques qu'ils pourraient tirer de la situation", a-t-il estimé. (Steve Holland et Roberta Rampton; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant