Obama renonce à une réforme des écoutes téléphoniques

le
0

WASHINGTON, 22 janvier (Reuters) - L'administration Obama a renoncé à sa proposition de réforme des écoutes téléphoniques qui auraient placé la collecte des données brutes sous l'autorité d'un organisme non gouvernemental, a-t-on appris auprès de responsables des services américains de sécurité. Barack Obama avait promis de revoir ces pratiques il y a un an, après les révélations d'Edward Snowden sur les programmes de surveillance massive menée par l'Agence américaine de sécurité (NSA) sur les communications passées par les Américains. La réforme portait sur les données brutes, ou "métadonnées", des appels téléphoniques passés sur le territoire des Etats-Unis (soit, pour chaque appel, le numéro appelant, le numéro composé ainsi que la date et l'heure précise de l'appel et sa durée, mais pas son contenu). L'idée était que ces "métadonnées", que la NSA a commencé à collecter après les attentats du 11 septembre 2001, seraient désormais collectées et conservées par une tierce partie privée. L'idée a été abandonnée du fait d'obstacles juridiques et pratiques, ont précisé ces sources. (Mark Hosenball et Warren Strobel; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant