Obama refuse des chasseurs F16 à Taïwan 

le
0
En optant pour un compromis, les États-Unis mécontentent Pékin et Taïpeh.

Finalement, Barack Obama a mécontenté Taïwan et Pékin. La décision de Washington de ne pas vendre de nouveaux chasseurs multi­rôles F16 à «l'île rebelle» est vivement critiquée par Taïpeh, qui y voit une marque de faiblesse face aux pressions chinoises. Dans le même temps, l'annonce compensatoire d'une mise à niveau des F16 déjà vendus à Taïwan suscite une réaction courroucée des dirigeants chinois.

L'Administration Obama a, de façon informelle, notifié, vendredi au Congrès, sa décision de ne pas autoriser la vente de 66 nouveaux chasseurs F16 réclamés par Taïwan depuis des années. L'annonce officielle pourrait intervenir demain. Les généraux taïwanais veulent en effet se doter des plus récents F16 C/D, plus puissants et équipés de radars plus performants. Ils doivent remplacer les F5, fort obsolètes.

Il s'agit pour Taïwan de maintenir une «supériorité aérienne» dans le détroit, menacée par la montée en puissance de l'armée chinoise, et m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant