Obama reçoit le dalaï-lama malgré l'avertissement de Pékin

le , mis à jour à 19:50
0
 (Actualisé avec rencontre) 
    PEKIN, 15 juin (Reuters) - Barack Obama a reçu mercredi à la 
Maison blanche le dalaï-lama, chef spirituel en exil des 
Tibétains, malgré l'avertissement de la Chine pour laquelle une 
telle rencontre nuit aux relations diplomatiques 
sino-américaines, a déclaré un responsable de la Maison blanche. 
    L'entretien devait avoir lieu dans la salle des cartes de la 
Maison blanche, où des réunions diplomatiques se tiennent 
fréquemment, et non dans le bureau ovale où le président reçoit 
habituellement les dirigeants étrangers. 
    La Maison blanche a confirmé que la rencontre avait eu lieu 
et a indiqué que la position des Etats-Unis concernant le Tibet 
demeurait la même. 
    Le ministère chinois des Affaires étrangères avait estimé 
que cette rencontre nuirait aux relations entre Washington et 
Pékin. 
    La Chine considère le dalaï-lama, qui vit en exil en Inde 
depuis 1959, comme un dangereux séparatiste, et le porte-parole 
du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, a dit lors de son 
point de presse régulier que sa rencontre avec Obama serait 
perçue comme un encouragement par les "forces séparatistes". Le 
dalaï-lama ne réclame pas l'indépendance du Tibet mais une 
autonomie substantielle. 
    Cette rencontre intervient à un moment délicat des relations 
sino-américaines, Pékin affirmant de plus en plus ses 
revendications en mer de Chine méridionale. 
    Barack Obama avait déjà reçu le dalaï-lama à la Maison 
blanche en 2014 et il avait alors indigné la Chine en 
s'engageant à apporter un "vigoureux soutien" à la cause des 
droits de l'homme au Tibet. 
     
 
 (David Brunnstrom; Danielle Rouquié, Laura Martin et Eric Faye) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant