Obama proclame trois nouveaux monuments nationaux aux Etats-Unis

le , mis à jour à 23:37
0

WASHINGTON, 10 juillet (Reuters) - Barack Obama a proclamé vendredi trois nouveaux monuments nationaux en Californie, au Texas et dans le Nevada pour protéger la "beauté naturelle de l'Amérique", malgré l'opposition des républicains qui voient dans cette initiative une "confiscation de terres sournoise". Le président a agi en vertu d'une loi fédérale de 1906 qui lui permet de proclamer sans l'aval du Congrès un "monument national", qui s'apparente dans le cas des espaces naturels à un parc national mais avec des garanties un peu moins élevées pour la faune et la flore. Les Etats-Unis comptaient jusqu'alors une centaine de monuments nationaux, de la Devils Tower proclamée par Theodore Roosevelt dans le Wyoming en 1906 aux îles du nord-ouest d'Hawaii. Les trois nouveaux monuments couvrent une superficie totale de 400.000 hectares. Il s'agit du Berryessa Snow Mountain National Monument, qui comprend des dizaines d'écosystèmes différents dans le nord de la Californie, du Waco Mammoth National Monument, qui abrite les squelettes bien conservés de 24 mammouths vieux de 65.000 ans au Texas, et du Basin and Range National Monument du Nevada, connu pour ses peintures rupestres remontant à 4.000 ans. Les républicains, majoritaires au Congrès, ont critiqué la "confiscation" de terres publiques dans les Etats concernés. Plusieurs d'entre eux, comme le représentant de l'Utah Rob Bishop, ont également reproché à Barack Obama d'avoir agi unilatéralement en "méprisant le Congrès et les habitants du Nevada, de Californie et du Texas". L'ancienne première dame Laura Bush, épouse de George W. Bush qui avait notamment proclamé le monument marin des îles Hawaii, a en revanche salué "un jour spécial pour le Texas". (Will Dunham; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant