Obama présente un projet de loi sur la cybersécurité

le
0

WASHINGTON, 14 janvier (Reuters) - Barack Obama a transmis mardi au Congrès un projet de loi conçu pour améliorer la sécurité informatique des services publics, du secteur privé et des particuliers après les piratages dont l'armée américaine et les firmes Sony Pictures, Home Depot et Target ont été récemment victimes. "Nous devons garder une longueur d'avance sur ceux qui veulent s'en prendre à nous. Le problème c'est que le gouvernement et le secteur privé ne coopèrent pas toujours aussi étroitement qu'ils le devraient", a déclaré le président des Etats-Unis lors d'une visite à la "war room" du département de la Sécurité intérieure. Le Congrès cherche depuis des années à légiférer pour inciter les entreprises à informer les pouvoirs publics des piratages dont elles font l'objet, mais la crainte des poursuites et les réserves liées au respect de la vie privée l'en ont jusqu'ici empêché. Barack Obama avait déjà présenté en vain un projet de loi en 2011. Les auteurs du dernier texte se sont efforcés de trouver un équilibre en offrant des garanties aux entreprises qui accepteront de fournir rapidement aux autorités des informations expurgées de toutes données personnelles. Barack Obama avait auparavant évoqué le sujet avec les républicains John Boehner et Mitch McConnell, présidents de la Chambre des représentants et du Sénat, qui ont jugé que le problème devait être réglé. Ses propositions ont en outre été accueillies positivement par les commissions parlementaires de la Sécurité intérieure. "Les gouvernements étrangers, des criminels et des hackers s'infiltrent tous les jours dans les réseaux informatiques américains. Nous l'avons à nouveau constaté avec l'attaque de Sony", a-t-il souligné lundi, évoquant le piratage de grande ampleur des studios hollywoodiens que Washington a imputé à la Corée du Nord. Le Commandement central américain (CentCom), qui supervise les opérations de l'armée américaine au Proche-Orient, a confirmé lundi que ses comptes Twitter et YouYube avaient été piratés par un groupe baptisé "CyberCalifat" qui dit agir au nom de l'Etat islamique. Une conférence sur la cybersécurité organisée à l'initiative de la Maison blanche aura lieu le 13 février à l'université de Stanford. Dans le cadre de son projet de loi, Barack Obama propose la mise au point de nouvelles normes nationales qui imposent aux entreprises de signaler aux consommateurs, dans les 30 jours suivant la découverte d'une attaque informatique, que leurs données personnelles ont été piratées. Il a en outre demandé au Congrès de légiférer sur les droits des consommateurs, afin de garantir qu'ils aient leur mot à dire sur la façon dont les entreprises recourent à la collecte et à la vente de données. Le président propose par ailleurs d'interdire aux entreprises de logiciels éducatifs de revendre les données qu'elles collectent sur les élèves et étudiants via des applications et autres programmes, ou d'utiliser ces données pour des publicités ciblées. (Roberta Rampton et Alina Selyukh, Eric Faye et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant