Obama, premier président US au défilé militaire annuel en Inde

le
0

NEW DELHI, 26 janvier (Reuters) - Au deuxième jour de sa visite en Inde, Barack Obama a assisté lundi en tant qu'invité d'honneur au défilé de la fête de la République, une première pour un président des Etats-Unis. Des mesures drastiques avaient été prises le long du Rajpath, l'élégant boulevard qui relie le palais présidentiel à la Porte de l'Inde, pour assurer la sécurité de cette démonstration de force de l'armée indienne qui fut longtemps associée à l'anti-américanisme du temps de la guerre froide. La présence de Barack Obama à cette parade annuelle symbolise le tournant à 180° de la politique américaine envers Modi, persona non grata il y a encore un an à Washington en raison des émeutes anti-musulmanes sanglantes de 2002 dans l'Etat du Gujarat, qu'il gouvernait à l'époque. Elu en mai dernier, le Premier ministre nationaliste indien s'efforce de redynamiser l'économie et la politique étrangère de son pays en s'employant notamment, ce qui réjouit Washington, à contenir l'influence chinoise en Asie. Les deux dirigeants ont annoncé dimanche une série d'accords pesant des milliards de dollars dans la défense. Ils ont également relancé partiellement la coopération entre les deux pays dans le nucléaire civil, Washington renonçant à sa demande de traçabilité des matériaux nucléaires que des entreprises américaines pourraient fournir à l'Inde. Mais la loi qui rejette la responsabilité sur les fournisseurs de centrales en cas d'accident nucléaire, et dissuade les entreprises américaines de venir travailler en Inde, reste en place. Narendra Modi a par ailleurs promis d'instaurer un régime fiscal stable pour les entreprises américaines, soulignant que les investissements en provenance des Etats-Unis avaient grimpé de 50% au cours des quatre derniers mois. Barack Obama écourtera légèrement son séjour en Inde pour se rendre mardi en Arabie saoudite à la suite du décès du roi Abdallah, au lieu d'effectuer une visite au Taj Mahal, qui figurait initialement à son programme. (Sanjeev Miglani; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant