Obama pourrait soutenir un candidat aux primaires démocrates

le , mis à jour à 00:04
0

(Rpt titre) WASHINGTON, 24 août (Reuters) - La Maison blanche n'a pas exclu lundi que Barack Obama fasse connaître sa préférence concernant la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre 2016, course qui pourrait voir son vice-président Joe Biden opposé à son ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton. Le président américain est proche de l'un comme de l'autre et n'a pas apporté pour le moment de soutien clair. Joe Biden et Barack Obama ont déjeuné lundi à la Maison blanche, après le retour du président de 15 jours de vacances sur l'île de Martha's Vineyard, dans le Massachusetts. Le porte-parole de la Maison blanche Josh Earnest, à la question de savoir si le président soutiendrait publiquement l'un des candidats démocrates au cours des primaires, a répondu que ce n'était pas exclu. "Je n'écarterais pas la possibilité d'un soutien lors des primaires démocrates", a-t-il dit aux journalistes. La Maison blanche a salué d'ailleurs lundi l'habileté et l'expérience politiques de Joe Biden. Barack Obama "indiqué que la décision qu'il avait prise il y a sept ans maintenant de constituer un 'ticket' avec Joe Biden était la décision la plus intelligente qu'il ait jamais prise en politique", a déclaré Josh Earnest au cours de son point de presse. "Je crois que cela peut vous donner une idée de ce que pense le président de l'aptitude du vice-président Biden à assumer la fonction suprême", a ajouté le porte-parole. L'hypothèse Biden, dont Barack Obama disait il y a un an dans l'hebdomadaire New Yorker qu'il ferait un "superbe président", a pris de l'ampleur à mesure que la campagne d'Hillary Clinton, pour l'heure grandissime favorite, semblait marquer le pas. Rattrapée par l'affaire des courriels envoyés depuis sa messagerie privée lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine sous le premier mandat d'Obama (2009-2013), Clinton est passée la semaine dernière pour la première fois sous les 50% d'intentions de vote mesurées auprès d'électeurs inscrits comme démocrates. Et sa cote auprès de l'opinion américaine en général est au plus bas depuis mars 2001. (Jeff Mason, avec Roberta Rampton et Susan Heavey; Henri-Pierre André et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant