Obama perd du terrain sur le front de l'argent

le
0
Alors que le président sortant s'apprête à recevoir l'investiture officielle de son parti, ses équipes intensifient la campagne de levée de fonds.

Il y a dix jours, dans le cadre de sa récolte de fonds, Barack Obama plaisantait sur le premier chèque que lui avait fait Michael Jordan, en 2004: «Je ne savais pas si je devais l'encaisser ou l'encadrer!» Cette année, aucun doute: il aurait fallu l'encaisser. Car au cours de l'été, le président sortant s'est fait distancer par son concurrent républicain dans la course aux dollars. Alors qu'au printemps Obama disposait encore de dix fois plus de cash que son rival, Mitt Romney a repris l'avantage.

 

Obama perd du terrain sur le front de l'argent
Obama perd du terrain sur le front de l'argent

 

Entre-temps, il s'est imposé comme l'unique candidat des républicains, jusqu'à être adoubé la semaine dernière par la convention du parti. Toute la force de frappe des donateurs républicains, auparavant dispersée entre les candidats de la primaire, s'est donc peu à peu concentrée derrière lui. Surtout, le candidat dispose désormais du trésor de guerre de son parti. Fin juillet, ce dernier s'élevait à 88,8 millions de dollars. En face, le Parti démocrate a d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant