Obama ne soutiendra pas des démocrates opposés à une réforme des armes

le
0
 (Actualisé avec l'émission sur CNN) 
    WASHINGTON, 8 janvier (Reuters) - Barack Obama a déclaré 
jeudi qu'il ne fera pas campagne pour des démocrates qui ne 
plaident pas en faveur d'une réforme des armes à feu, le 
président américain poursuivant ainsi ses efforts visant à faire 
du contrôle renforcé de ces armes un thème central des élections 
présidentielles du mois de novembre. 
    "Je ne ferai pas campagne pour, ni ne voterai pour, ni 
soutiendrai tout candidat, y compris issu de mon propre parti, 
qui ne se dit pas en faveur d'une réforme de bon sens des 
armes", dit-il dans une opinion publiée par le New York Times. 
    "Nous devons tous exiger des dirigeants qu'ils aient le 
courage de faire face aux mensonges du lobby des armes. Nous 
devons exiger que les gouverneurs, les maires et nos 
représentants au Congrès jouent leur rôle." 
    La tribune du président américain a été publiée peu avant sa 
participation à une émission organisée par CNN sur le thème des 
armes à feu à laquelle la puissante organisation pro-arme 
National Rifle Association (NRA) a refusé de prendre part. 
    Au cours de l'émission, pendant laquelle Barack Obama a dit 
ne jamais avoir possédé d'arme, le président américain a dit 
avoir, en vain, invité à plusieurs reprises la NRA à la Maison 
blanche. 
    "Je suis tout à fait disposé de m'entretenir avec eux, mais 
la discussion doit être fondée sur des faits et sur la vérité 
ainsi que sur nos propositions et non pas sur (...) une fable 
disant que "Obama essaie de vous enlever vos armes", a-t-il 
poursuivi. 
    Essuyant des larmes lors de l'évocation d'enfants tués lors 
de massacres, Barack Obama a défendu mardi sa volonté d'utiliser 
son pouvoir réglementaire pour renforcer le contrôle des armes à 
feu. 
    Le Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des 
explosifs (ATF) exigera désormais que les personnes qui vendent 
des armes dans des magasins, dans des foires ou via internet 
aient une licence et qu'elles procèdent à des vérifications des 
antécédents des acheteurs. 
    La NRA avait aussitôt fustigé les propositions de Barack 
Obama, qu'elle juge abusives et a promis de lutter pour défendre 
le droit des Américains de porter des armes.  ID:nL8N14Q09A  
    Chris Cox, membre de la NRA, a dit ne pas être "vraiment 
interessé" par une discussion avec Barack Obama, qui devrait 
vraisemblablement aborder une nouvelle fois le thème des armes à 
feu lors de son discours sur l'état de l'Union le 12 janvier. 
    Selon un sondage Reuters/Ipsos publié le mois dernier, 65% 
des personnes interrogées jugent important d'apporter une 
réponse à la question du contrôle des armes. 
 
 (Jeff Mason, avec la contribution d'Eric Walsh, Benoît Van 
Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant