Obama : «Les Etats-Unis ont toujours payé leurs factures»

le
1
Obama : «Les Etats-Unis ont toujours payé leurs factures»
Obama : «Les Etats-Unis ont toujours payé leurs factures»

Faute d'un accord sur le budget au Congrès, les administrations centrales des Etats-unis sont fermées et 900 000 fonctionnaires ont été mis d'office en congés sans solde. Face à ce «shutdown» qui dure depuis une semaine, Barack Obama a appelé mardi ses adversaires républicains à «écarter la menace» que l'actuel blocage fait peser sur l'économie américaine, en votant un budget et un relèvement du plafond de la dette.

Car à la paralysie partielle de l'Etat fédéral s'ajoute le risque que les Etats-Unis ne parviennent pas à relever le plafond légal de leur dette, a rappelé le président lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche à Washington.

Passé le 17 octobre, et faute d'un relèvement de ce plafond (actuellement à 16 700 milliards de dollars) par le Congrès, la première économie mondiale ne pourra plus emprunter sur les marchés obligataires ni rembourser certains créanciers.

Une perspective qui pourrait faire l'effet d'une «bombe nucléaire»

Un défaut de paiement des Etats-Unis serait «bien pire» que la paralysie budgétaire actuelle, a fait valoir Barack Obama, usant d'une métaphore attribuée au milliardaire Warren Buffett, selon lequel une telle perspective s'assimilerait à l'explosion d'une «bombe nucléaire».

Barack Obama a cependant cherché à rassurer les créanciers étrangers de son pays, assurant que les Etats-Unis «ont toujours payé leurs factures et le feront à nouveau». Mais les dirigeants étrangers «ne font pas seulement attention à ce que je dis. Ils font aussi attention à ce que fait le Congrès. Et en fin de compte, ça dépendra du président de la Chambre (John) Boehner», a-t-il expliqué, faisant référence à cet accord qui devra être trouvé avant le 17 octobre entre Républicains, qui dominent la Chambre, et Démocrates.

«Nous ne pouvons pas faire de l'extorsion une composante de notre démocratie»

Le chef de l'Etat américain a mis en garde ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 8 oct 2013 à 23:38

    Gros malin, tu payes la facture par une dette future. Elle est bien bonne celle-la.