Obama: L'EI a perdu près de la moitié de son territoire en Irak

le
1
    WASGINGTON, 14 juin (Reuters) - Barack Obama a annoncé mardi 
que l'organisation Etat islamique (EI) avait perdu près de la 
moitié du territoire qu'il contrôlait au plus fort de son 
expansion en Irak. 
    Le président américain a ajouté que plus de 120 cadres du 
mouvement djihadiste avaient été éliminés depuis que les 
Etats-Unis ont mis sur pied une coalition contre le groupe 
d'Abou Bakr al Baghdadi. 
    Deux ans après la prise spectaculaire de Mossoul, la grande 
ville du nord de l'Irak, et alors que l'auteur de la tuerie 
d'Orlando a fait allégeance à l'EI avant de passer à l'acte dans 
une boîte de nuit gay, Obama a indiqué que le groupe djihadiste 
n'avait désormais plus aucun accès au système financier 
international. 
    Il a ajouté que le nombre de djihadistes rejoignant l'EI en 
Syrie avait baissé et que le groupe perdait également du terrain 
en Libye. 
 
 (Bureau de Washington; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 il y a 6 mois

    Obama oublie que sans l'intervention Russe en Syrie, fortement critiquée par les Occidentaux comme favorable à Bachar El Assad, l'EI n'aurait pas reculé devant la coalition qui piétinait depuis des mois. Les discours sont une chose, l'action en est une autre...