Obama fragilisé par les révélations sur la surveillance des citoyens américains

le
2
Le système PRISM de la NSA met en cause le respect de la vie privée et les limites du pouvoir exécutif. » Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain

À New York

Edward Snowden, 29 ans, qui travaillait pour la toute-puissante agence américaine d'espionnage NSA, a révélé lundi être la source des fuites sur le programme secret de surveillance électronique des États-Unis. Une enquête a été ouverte contre lui.

Comment fonctionne le système de surveillance PRISM?

Un document confidentiel de deux pages et demie dévoile les arcanes d'un programme de surveillance téléphonique mis en œuvre par la NSA (National Security Agency, agence de sécurité nationale), baptisé PRISM. Par l'interception de toutes les communications, en coopération avec les opérateurs aux États-Unis, son but est de déceler toute activité latente ou imminente à vocation terroriste contre les intérêts américains, sur le territoire national ou à l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • yt75 le mardi 11 juin 2013 à 09:30

    Par contre clairement besoin d'un nouveau rôle, d'une notion de "sphère privée" ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager. D'autre part aucune loi "défensive ou contraignante sur l'existant" ne fonctionnera. http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

  • yt75 le mardi 11 juin 2013 à 09:29

    Pas exactement le même sujet mais extrêmement proche et tout aussi important.Il n'y a pas de fatalité technique à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc. Et -aucun besoin d'ID unique- partagé entre les services par utilisateur.