Obama finit son périple européen à Varsovie

le
0
La ferveur proaméricaine a cédé la place en Pologne à une relation apaisée avec les États-Unis.

L'arrivée de Barack Obama vendredi à Varsovie n'a pas soulevé de débordement d'enthousiasme chez les Polonais. À l'image de Lech Walesa, qui a décidé de ne pas assister à la rencontre avec le président américain ce samedi, l'hôte de la Maison-Blanche a été accueilli dans une certaine indifférence. La ferveur proaméricaine des années Bush avait cédé la place à la désillusion en Pologne lorsqu'Obama s'était installé dans le Bureau ovale en janvier 2009. Sa visite à Varsovie, dernière étape de son périple européen en Irlande, en Grande-Bretagne et en France, marque le retour à une relation apaisée entre les États-Unis et une Pologne aujourd'hui davantage tournée vers l'Union européenne.

Obama n'a pas négligé les gestes symboliques. Dès son arrivée, il devait s'incliner devant le monument aux victimes du ghetto de Varsovie, où le chancelier allemand, Willy Brandt, était tombé à genoux en 1970 dans un geste de réconciliation fort et donnant ainsi l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant