Obama félicite Aung San Suu Kyi pour sa victoire en Birmanie

le
0

(Actualisé avec message d'Obama à Suu Kyi) RANGOUN, 12 novembre (Reuters) - Barack Obama a félicité l'opposante birmane Aung San Suu Kyi dont la Ligue nationale pour la démocratie (LND) a remporté une écrasante victoire lors des premières élections libres organisées depuis un quart de siècle dans le pays. Lors d'un entretien téléphonique mercredi soir, le président américain a "félicité (Aung San Suu Kyi) pour ses efforts infatigables et ses sacrifices pendant de si nombreuses années afin de promouvoir une Birmanie plus pluraliste, pacifique et démocratique", précise la Maison blanche dans un communiqué. La LND a conquis plus de 80% des sièges pour lesquels les résultats ont été proclamés jusqu'à présent à la chambre basse du parlement, résultat qui la place en situation de former le prochain gouvernement. Le parti d'Aung San Suu Kyi est aussi nettement en tête à la chambre haute ainsi que dans les assemblées régionales. Barack Obama a également téléphoné au président birman, Thein Sein, pour le féliciter d'avoir organisé des élections pluralistes. "Le président Obama(...)a félicité le président et tout le gouvernement pour avoir pu organiser des élections générales historiques, libres et honnêtes", a déclaré en Birmanie le porte-parole de la présidence et ministre de l'Information, Ye Htut. "Il a dit que l'Amérique continuerait de coopérer avec le gouvernement birman", a ajouté le ministre. Le président américain s'est rendu à deux reprises en Birmanie au cours des trois dernières années. Thein Sein et le chef des forces armées, Min Aung Hlaing, ont d'ores et déjà reconnu la victoire d'Aung San Suu Kyi, la félicitant mercredi pour avoir remporté la majorité des sièges lors de ces élections, les premières à être libres depuis 25 ans. En 1990, la junte militaire birmane avait refusé de reconnaître la victoire écrasante de la LND, deux ans après avoir réprimé dans le sang les manifestations pacifiques de l'opposition. Aung San Suu Kyi s'était vue décerner l'année suivante le prix Nobel de la paix. (Aung Hla Tun et Antoni Slodkowski; Eric Faye et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant