Obama étend le futur rôle des forces US en Afghanistan - presse

le
0

WASHINGTON, 22 novembre (Reuters) - Le président Barack Obama a signé un décret autorisant les forces américaines à continuer à participer à des missions de combat en Afghanistan pendant au moins un an après le retrait officiel des troupes combattantes étrangères à la fin de cette année, rapporte samedi le New York Times. Cette décision a été prise ces dernières semaines au cours d'une réunion entre Barack Obama et ses conseillers de sécurité nationale à la Maison blanche, ajoute le journal. En mai, le président avait assuré que les forces américaines ne participeraient plus à des missions de combat en Afghanistan à partir de l'année prochaine et que le rôle des 9.800 soldats qui resteront déployés dans ce pays se limiterait à la formation de l'armée afghane et à la traque des "vestiges d'Al Qaïda". Le décret signé par Barack Obama les autorise finalement à mener des missions contre les taliban et d'autres groupes qui menaceraient la sécurité des troupes américaines ou des forces gouvernementales afghanes, selon le New York Times (NYT). Le quotidien ne dit pas si cette mission étendue se traduira par un renforcement des effectifs militaires américains mais il souligne que la décision de Barack Obama a été influencée par la poussée du groupe djihadiste Etat islamique en Irak et en Syrie et par l'élection du nouveau président afghan Ashraf Ghani, plus ouvert que son prédécesseur Hamid Karzaï au maintien des troupes américaines. Interrogé sur les informations du NYT, un responsable de l'administration Obama a assuré que le mandat des soldats américains n'avait pas été révisé et que les missions de combat cesseraient bien l'an prochain, tout en laissant la porte ouverte à "des opérations d'autodéfense et de soutien aux forces de sécurité afghanes". "Si nous ne ciblerons plus les insurgés pour la seule raison qu'ils sont membres des taliban, nous prendrons les mesures appropriées pour nous protéger si les taliban menacent les forces des Etats-Unis ou de la coalition en Afghanistan ou apportent un soutien direct à Al Qaïda", a-t-il précisé. (Ian Simpson et Steve Holland; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant