Obama et Xi : éviter la «méfiance stratégique»

le
0
Le président américain reçoit son nouvel homologue chinois en Californie.

La «méfiance stratégique». C'est le nouveau concept du moment dans les think-tanks de Washington qui s'emploient à penser la relation avec Pékin. Il exprime l'état du face-à-face entre les États-Unis et la Chine, grands rivaux stratégiques de ce début de XXIe siècle, malgré un dialogue bilatéral soutenu et une interdépendance économique étroite.

«Cette méfiance n'est pas fondée sur l'émotion, mais sur une analyse de long terme», note Kenneth Lieberthal, de la Brookings Institution. Pour avoir étudié l'histoire, Américains et Chinois «savent qu'entre une puissance établie et une puissance montante la relation finit rarement bien», confirme Jeff Bader, ancien responsable du dossier Asie au Conseil de sécurité nationale sous Obama.

Rendez-vous en Californie

Le défi de Barack Obama, lors du sommet sino-américain qui s'ouvre vendredi après-midi pour deux jours à Rancho Mi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant