Obama estime que le Sénat US peut rester démocrate

le
0

WASHINGTON, 29 septembre (Reuters) - Le président américain, Barack Obama, a estimé dimanche sur CBS que son Parti démocrate était en mesure de conserver sa majorité au Sénat lors des élections de mi-mandat, début novembre. Les républicains, déjà majoritaires à la Chambre des représentants, doivent conquérir six sièges pour faire basculer la chambre haute du Congrès. Un tel développement obscurcirait l'horizon pour les deux dernières années d'Obama à la Maison blanche. Mais le président veut croire que les démocrates resteront majoritaires, et table pour cela sur le redressement de l'économie américaine. Sur CBS, il a rappelé qu'à son arrivée à la Maison blanche, en janvier 2009, l'économie américaine était en crise. Depuis lors, a-t-il ajouté, les Etats-Unis ont connu "la plus longue séquence de croissance ininterrompue de l'emploi dans le secteur privé de leur histoire". "Je peux faire valoir mon bilan contre celui de tout autre dirigeant de la planète en matière de sortie d'une crise financière terrible, presque inédite", a-t-il dit avant de reprendre, ainsi qu'il le fait depuis plusieurs mois, la question de Ronald Reagan, un de ces prédécesseurs républicains à la Maison blanche. "Allez-vous mieux qu'il y a quatre ans ? Dans le cas présent, allez-vous mieux qu'il y a six ans ? Et la réponse, c'est que notre pays va absolument mieux que lorsque je suis entré en fonction", a-t-il poursuivi. Obama reconnaît cependant que l'amélioration de la conjoncture économique ne profite pas encore à tous les ménages "parce que les revenus et les salaires n'augmentent pas". D'où, a-t-il ajouté, l'importance de ses projets de relèvement du salaire minimum, de réduction de l'écart de rémunérations entre les hommes et les femmes et de relance de travaux d'infrastructures. Les électeurs américains renouvelleront le 4 novembre prochain la totalité des sièges de la Chambre des représentants et 35 des 100 sièges du Sénat (dont 21 sont actuellement détenus par des démocrates et 14 par des républicains). (Peter Cooney; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant