Obama en campagne contre la morosité 

le
0
En Caroline du Nord et en Virginie, il retrouve le lyrisme du candidat et fustige le blocage du Congrès.

Envoyée spéciale à Chesterfield (Virginie)

Malgré la pluie qui tombe, ils sont une dizaine à être venus se poster sur le parking du supermarché Food Lion avec trois heures d'avance, dans l'espoir d'apercevoir Barack Obama, attendu ce mercredi à la caserne de pompiers numéro 9 du Comté de Chesterfield, au c½ur de la Virginie. Mais tout sépare Ava Reaves et Theresa Watkins, deux Noires américaines qui soutiennent sans réserve «leur» président, de Burns Phillips et de sa femme, un couple de républicains blancs purs et durs, venus se joindre à un piquet de manifestants conservateurs Tea Party.

«Le président fait ce qu'il peut pour la classe moyenne, c'est un bon président, déclare Ava, une retraitée en imper léopard, équipée d'une casquette décorée de plusieurs pins de la campagne de 2008 ainsi que d'un immense parapluie. Est-ce sa faute si le Congrès le paralyse ? Je vous le dis tout net : s'il n'était pas noir, jamais les choses ne se seraient pas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant