Obama embarrassé par ses services de sécurité

le
0
À Carthagène, au Sommet des Amériques, onze agents ayant eu recours à des prostituées ont été rapatriés d'urgence.

De notre correspondante à Washington

Si on ne peut plus compter sur le Secret Service, cette agence gouvernementale d'élite ultrasélective chargée d'assurer la protection du président américain, à qui faire confiance? À l'arrivée de Barack Obama au Sommet des Amériques, à Carthagène en Colombie, l'organisation a dû admettre vendredi non sans embarras que onze de ses membres, sur place pour préparer la visite présidentielle, avaient été rappelés à Washington et suspendus de leurs fonctions, pour avoir apparemment violé le couvre-feu auquel ils sont soumis et reçu des prostituées dans leurs chambres d'hôtel. Une équipe a immédiatement été dépêchée de Miami pour les remplacer. Cinq membres des forces armées pourraient également être impliqués dans l'affaire. Ils pourraient être poursuivis devant la justice militaire.

«Ces actes n'ont eu aucune conséquence sur la capacité du Secret Service à mettre au point un plan de sécurité complet pour la visite

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant