Obama dit qu'il a l'autorisation pour lutter contre l'EI

le
1

WASHINGTON, 10 septembre (Reuters) - Barack Obama a indiqué aux chefs de file démocrates et républicains de la Chambre des représentants et du Sénat qu'il estimait avoir l'autorisation d'agir contre l'Etat islamique, qu'il a promis de détruire, signalant une nouvelle fois qu'il ne demanderait pas au Congrès de voter pour approuver son projet. Le président des Etats-Unis doit s'adresser à la nation mercredi soir pour expliquer son plan de lutte contre l'Etat islamique (EI, ex-Etat islamique en Irak et au Levant ou EIIL). "Le président a dit aux chefs de file qu'il avait l'autorisation nécessaire pour agir contre l'EIIL en accord avec la mission qu'il présentera dans son discours demain soir", déclare la Maison blanche dans un communiqué. "Il a réaffirmé son sentiment que le pays est plus fort et que nos efforts sont plus efficaces quand le président et le Congrès travaillent ensemble pour combattre une menace pour la sécurité nationale comme l'EIIL." La législation américaine sur les pouvoirs de guerre oblige le président à consulter le Congrès avant de lancer les forces armées dans un conflit à l'étranger mais l'autorisation formelle du Congrès n'est obligatoire que si l'engagement des troupes dépasse 60 jours. Son homologue français François Hollande doit se rendre en Irak vendredi tandis qu'une conférence internationale sur la sécurité en Irak et la lutte contre l'Etat islamique se tiendra lundi prochain à Paris. ID:nL5N0RA4F7 (Jeff Mason; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mercredi 10 sept 2014 à 06:12

    Il ne faut pas oublier les djihadistes de Gaza, amis de ceux de l'EI.