Obama définit les limites de l'intervention militaire américaine

le
0
L'Amérique ne doit pas uniquement intervenir quand sa sécurité est en jeu. Elle doit aussi parfois s'impliquer militairement au nom de ses valeurs, a dit le président des Etats-Unis.

Voici donc la nouvelle «doctrine Obama» en matière d'intervention militaire. Alors que les critiques fusent de toutes parts pour dénoncer le flou des buts de guerre des Etats-Unis en Libye, elle a été définie lundi soir depuis l'université de la Défense de Washington DC par le président américain dans un speech dont même son ex-adversaire politique de 2008 John McCain a vanté «l'excellence».

Renvoyant dos à dos ceux qui estiment que l'Amérique doit cesser d'être le gendarme du monde afin de régler ses propres problèmes, et ceux qui réclament un changement de régime par la force, Obama a défendu à la fois le pourquoi de l'engagement militaire américain en Libye, le caractère limité de l'opération et la méthode multilatérale utilisée. «Je suis absolument d'accord pour dire que l'Amérique ne doit pas faire la police partout dans le monde… Mais cela ne doit pas être un argument pour ne jamais intervenir», a-t-il plaidé, révélant à quel point démocrat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant