Obama décore la mère du logiciel de guidage d'Apollo 11

le
0
Margaret H. Hamilton vient de recevoir la médaille de la liberté des mains du président Obama.
Margaret H. Hamilton vient de recevoir la médaille de la liberté des mains du président Obama.

Lorsqu'on voit des photos de Margaret Hamilton datant des années 60, arborant cheveux longs détachés et lunettes rondes dans un style à la Janis Joplin, on ne l'imagine pas forcément en tant qu'ingénieure en logiciel au MIT. Ni que c'est elle qui dirigeait la division des ingénieurs chargés de la conception du logiciel de guidage de la mission Apollo 11, celle qui a permis aux Américains d'aller sur la Lune. Elle vient de recevoir la médaille de la liberté, plus haute distinction civile américaine, des mains du président Obama.

Ingénierie logicielle : le terme a été inventé par Margaret Hamilton elle-même, selon la Nasa. Pourtant à 24 ans, alors embauchée à la sortie de ses études comme programmatrice informatique, elle n'imagine pas rester longtemps au MIT. Mais à la suite de la mission confiée par la Nasa au MIT pour la mission Apollo en 1961, elle décide de rester et prend la direction de la section d'ingénieurs en charge de développer le code du logiciel de guidage de la navette, que l'on écrit à l'époque entièrement à la main. Elle a 25 ans !

Dans une science informatique qui n'en était encore qu'à ses balbutiements, la mission confiée à Margaret Hamilton est lourde de responsabilités : faire en sorte que Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins puissent alunir. Comme elle le fait remarquer à la BBC : « Il n'y avait pas de seconde chance. On le savait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant