Obama choisira un candidat "indiscutable" pour la Cour suprême

le
0
    RANCHO MIRAGE, Californie, 17 février (Reuters) - Barack 
Obama a annoncé mardi son intention de nommer une personne 
"indiscutablement" qualifiée pour succéder au juge Antonin 
Scalia à la Cour suprême des Etats-Unis et rejeté l'idée de 
retarder cette décision pour cause d'année électorale.  
    "La Constitution est assez claire sur ce point", a déclaré 
le président américain, qui a enseigné le droit constitutionnel, 
lors d'une conférence de presse à Rancho Mirage, où a lieu un 
sommet USA-Asean (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est). 
    "Quand il y a une vacance à la Cour suprême, le président 
des Etats-Unis doit nommer quelqu'un. Le Sénat doit examiner 
cette nomination et soit il désapprouve cette nomination ou soit 
ce nominé est élevé au poste de magistrat de la Cour suprême", 
a-t-il dit. "Historiquement, cela ne fait pas débat." 
    Avec son décès, survenu samedi au Texas à l'âge de 79 ans, 
Antonin Scalia, nommé en 1986 par Ronald Reagan, laisse une Cour 
suprême désormais composée à parts égales de quatre magistrats 
conservateurs et de quatre magistrats libéraux.  
    La question de sa succession revêt une importance majeure, 
attendu que le démocrate Obama pourrait faire basculer à gauche 
la Cour suprême s'il réussit à faire nommer le candidat de son 
choix. Du coup, les républicains, qui contrôlent le Sénat, 
réclament que le remplaçant d'Antonin Scalia ne soit nommé 
qu'après l'élection présidentielle du 8 novembre.   
    Mais Barack Obama a souligné qu'il enclencherait dès que 
possible le processus de désignation: "Le Sénat a bien assez de 
temps pour examiner de manière réfléchie le parcours de la 
personne que je présenterai, et pour prendre une décision." 
    "Je vais présenter quelqu'un d'indiscutablement qualifié 
pour le siège que toute personne impartiale, même en désaccord 
avec ma politique, jugera apte à servir la Cour avec honneur et 
intégrité", a dit le président américain. 
    Le président de la commission sénatoriale des affaires 
judiciaires, Chuck Grassley, dont l'organe est chargé d'évaluer 
les nominations à la Cour suprême, a indiqué mardi qu'il 
attendrait de connaître le candidat choisi par Barack Obama 
avant de décider s'il y a lieu d'organiser des auditions en vue 
de sa confirmation.  
 
 (Jeff Mason; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant