Obama assure que les Etats-Unis "répondront" à la cyber-attaque de Pyongyang

le
0
Obama assure que les Etats-Unis "répondront" à la cyber-attaque de Pyongyang
Obama assure que les Etats-Unis "répondront" à la cyber-attaque de Pyongyang

Le président Barack Obama a promis vendredi que les Etats-Unis "répondront" à la Corée du Nord à l'origine de la plus grave cyber-attaque jamais menée sur le territoire américain, ce que Pyongyang a aussitôt nié.Le FBI a annoncé vendredi que la Corée du Nord avait mené le piratage informatique majeur contre le studio de cinéma Sony, révélé fin novembre."Ils ont provoqué beaucoup de dégâts et nous répondrons. Nous répondrons de manière proportionnée et nous répondrons à un moment, à un endroit et d'une manière que nous choisirons", a prévenu le président américain lors d'une conférence de presse, excluant qu'un autre pays ait agi avec Pyongyang.Il a par ailleurs estimé que Sony Pictures Entertainment (SPE) avait commis "une erreur" en annulant la sortie en salles de "L'interview qui tue", comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un.Le FBI a affirmé dans un communiqué avoir "suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions", considérant qu'il s'agissait d'un "comportement inacceptable pour un Etat".Le conseiller politique de la Corée du Nord à l'ONU à New York, Kim Song, a rapidement réagi pour nier toute implication de Pyongyang. "Notre pays n'a aucun lien avec ce hacker", a-t-il déclaré à l'AFP.Le sénateur démocrate Robert Menendez, président de la Commission des Affaires étrangères, a immédiatement écrit au secrétaire d'Etat John Kerry pour réclamer l'inscription de la Corée du Nord sur la liste des pays soutenant le terrorisme après ce "dangereux précédent".La police fédérale américaine a souligné avoir "déjà vu une grande variété et un nombre croissant d'intrusions informatiques, (mais) la nature destructrice de cette attaque, associée à sa nature coercitive, la classe dans une catégorie à part".Sony ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant