Obama annule sa tournée en Asie

le
0
L'absence du président américain à l'Apec nuit aux efforts de Washington visant à pousser le projet d'une vaste zone de libre-échange qui réunirait 12 pays de la région, à l'exception notable de la Chine.

L'absence du président américain à l'Apec nuit aux efforts de Washington visant à pousser le projet d'une vaste zone de libre-échange qui réunirait 12 pays de la région, à l'exception notable de la Chine. Les Etats-Unis se fixent pour objectif ambitieux que soit approuvé d'ici à la fin de l'année ce Partenariat transPacifique (TPP), qui veut regrouper 40% du PIB mondial. Le TPP doit réunir le Japon, l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam. Pékin était initialement opposé au TPP, projet lancé à l'initiative des États-Unis, mais sa position a évolué, ravivant les espoirs de ses partenaires commerciaux.

La semaine dernière à Dalian (nord), devant le Forum é...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant