Obama a vu Netanyahu, se dit inquiet des colonies de peuplement

le , mis à jour à 22:08
1
 (Bien lire 50e au lieu de 15e paragraphe 11) 
    NEW YORK, 21 septembre (Reuters) - Barack Obama a fait part 
mercredi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de sa 
préoccupation au sujet des colonies de peuplement juives 
installées en Cisjordanie et dit espérer que les Etats-Unis 
puissent continuent à oeuvrer à la paix dans la région. 
    "A l'évidence, il y a un grand danger, non seulement du 
terrorisme, mais aussi de flambées de violences ", a déclaré le 
président américain. 
    "Nous sommes préoccupés également par l'activité des 
colonies. Et notre espoir est que nous puissions continuer à 
être un partenaire efficace d'Israël dans l'établissement d'un 
chemin vers la paix", a ajouté le président américain. 
    Les deux dirigeants se sont vus en marge de l'Assemblée 
générale annuelle des Nations unies à New York. 
    Barack Obama, qui quittera ses fonctions en janvier 
prochain, a également évoqué l'accord d'aide militaire de 38 
milliards de dollars (34 milliards d'euros) signé par les deux 
alliés le 14 septembre dernier.   
    "C'est un moment très difficile et très dangereux au 
Proche-Prient. Et nous voulons être sûrs qu'Israël ait les 
pleines capacités dont il a besoin pour maintenir le peuple 
israélien en sécurité", a dit le chef de la Maison blanche. 
    Benjamin Netanyahu, dont les relations avec Barack Obama 
sont difficiles, a pour sa part déclaré qu'il avait apprécié 
leurs nombreuses discussions sur les difficultés auxquelles est 
confronté Israël 
    "Le plus grand problème est naturellement le fanatisme 
acharné. La plus grande opportunité est de faire avancer (...) 
la paix. C'est un but auquel moi et le peuple d'Israël ne 
renonceront jamais", a déclaré le Premier ministre. 
    "Nous avons eu la chance qu'en menant ces deux tâches, 
Israël n'ait pas eu de plus grand ami que les Etats-Unis 
d'Amérique", a-t-il ajouté. 
    Les deux dirigeants se sont exprimé devant la presse avant 
leur rencontre. 
    Après, un responsable américain a dit aux journalistes que 
les deux avaient évoqué les relations israélo-palestiniennes, et 
"la poursuite de l'activité des colonies israéliennes en 
Cisjordanie alors qu'Israël entre dans sa 50e année d'occupation 
et les profondes préoccupations américaines au sujet de l'effet 
destructeur que cela a sur la perceptive de deux Etats." 
    Les Palestiniens souhaitent établir un Etat indépendant en 
Cisjordanie et dans la bande de Gaza avec Jérusalem-Est pour 
capitale. 
    Selon des chiffres de la CIA, 2,7 millions de Palestiniens 
vivent en Cisjordanie ainsi que 371.000 colons israéliens. Cette 
activité d'installation de foyers juifs de peuplement par la 
force dans les territoires palestiniens est considérée illégale 
par la plupart des pays. 
 
 (Jeff Mason; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 3 mois

    5 ans qu'il est inquiet ,le prix Nobel...