Nyrstar, fusible pour la fusion Glencore-Xstrata ?

le
0

Commodesk - Glencore pourrait se séparer de la belge Nyrstar, numéro un mondial du raffinage de zinc, pour convaincre la Commission européenne d'accepter sa fusion avec Xstrata. La géante du négoce serait susceptible de renoncer à son contrat sur l'achat de 350.000 tonnes de zinc par an à Nyrstar, ainsi qu'à la participation qu'elle détient dans son capital.

La Commission avait fait part de ses réserves au sujet de cette fusion, jugeant problématique la position dominante qu'aurait le nouveau groupe en Europe. Certains analystes estiment que ses parts de marchés avoisineraient les 50%.

En renonçant à Nyrstar, l'enjeu serait de convaincre rapidement la Commission européenne sans pour autant devoir se séparer des actifs les plus stratégiques du futur groupe, comme la raffinerie de zinc Xstrata de San Juan de Nieva, en Espagne, la plus grande au monde.

La fusion annoncée en février dernier, qui devait initialement être bouclée au troisième trimestre de cette année, n'est attendue par les intéressées qu'à la fin de l'année. Outre la Commission européenne, qui doit donner son avis le 22 novembre en fonction des concessions proposées par Glencore, la transaction dépendra du vote des actionnaires de Xstrata, prévu pour le 20 novembre.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant