"Nymphomaniac, volume 1", Lars Von Trier à la hauteur de sa réputation

le
0
All Rights Reserved.
All Rights Reserved.

(AFP) - Des images suggestives distillées ces derniers mois, un film annoncé dans un premier temps en version "censurée": "Nymphomaniac", dont la première partie de deux heures arrive dans les salles, est à la hauteur de la controverse que suscite régulièrement Lars Von Trier.

En 2011, le cinéaste danois, pourfendeur du politiquement correct, avait réussi à être déclaré persona non grata par les organisateurs du Festival de Cannes pour des propos polémiques sur Hitler.

Dans la foulée, il avait annoncé qu'il ne s'exprimerait plus désormais devant la presse, non sans avoir dit juste avant qu'il voulait tourner un porno de trois/quatre heures.

C'est fait! "Nymphomaniac" retrace le parcours érotique d'une femme, de son enfance jusqu'à ses 50 ans, raconté par le personnage principal Joe, qui se qualifie de nymphomane.

Tout commence dans une ruelle sombre, lorsqu'un vieux monsieur, Seligman, découvre Joe, inerte sur le sol mouillé après avoir été rouée de coups. Il la ramène chez lui et écoute son histoire, restituée en chapitres.

Joe est interprété par Charlotte Gainsbourg qui retrouve Von Trier pour la troisième fois après "Antichrist", pour lequel elle a obtenu le prix d'interprétation à Cannes en 2009, et "Melancholia" en 2011.

Les acteurs américains Shia LaBeouf ("Transformers", "Indiana Jones 4"...) et Uma Thurman ("Pulp fiction", "Kill Bill") sont aussi au générique du premier volet, Willem Dafoe (partenaire de Gainsbourg dans "Antichrist") l'étant dans le second.

Dans "Nymphomaniac, volume 1", la seule partie que les journalistes ont pu voir pour l'instant, Gainsbourg, le visage tuméfié, raconte sa vie à Seligman (Stellan Skarsgard). Le texte comme le ton sont d'une impressionnante précision. Les points de vue sur les événements s'affrontent dans le calme, comme s'il s'agissait de sujets anodins alors que la question est de savoir si oui ou non Joe est nymphomane.

La jeune Stacy Martin, fausse ingénue au corps longiligne, interprète Joe jeune. Le spectateur la voit perdre sa virginité dans une scène froide, accumuler les amants même pour un paquet de chocolats.

Elle affiche une détermination sans faille à ne pas tomber amoureuse. Mais rien n'est simple, surtout quand ses jeux entraînent la souffrance pour d'autres, en l'occurrence celle d'une épouse bafouée qui vient montrer à ses enfants le lit de l'adultère dans une scène mémorable emmenée par Uma Thurmann.

Les arbres, la faune et Bach

Explorateur des tourments de l'âme humaine, allant parfois jusqu'au difficilement soutenable à l'image dans certains films, le cinéaste revient avec "Nymphomaniac" sur l'un de ses thèmes récurrents, le sexe, qu'il filme ici en gros plans (sexes masculins de tous genres, fellation et pénétration) dignes d'un porno.

Lars Von Trier enveloppe le tout d'un discours poético-philosophique dans lequel se mêlent les arbres, la faune et Bach, comme des explications au maelstrom de la sexualité.

Palme d'or à Cannes en 2000 pour "Dancer in the dark", Lars Von Trier, 57 ans, n'a cessé, depuis le début de sa carrière, de diviser. Il agace autant par ses provocations qu'il séduit par son audace. "Nymphomaniac" ne réconciliera pas les deux camps.

La version "censurée" de quatre heures (en un seul morceau ou deux selon les pays), sera visible pendant environ quatre mois. Cette version, expurgée de "gros plans de parties génitales les plus explicites", a été "approuvée" par le cinéaste, comme il l'avait fait pour les versions différentes d'"Antichrist", précise la productrice Louise Vesth dans le dossier de presse.

Les stars ont été doublées en dessous de la ceinture pour les scènes de sexe non simulées, précisait-elle déjà en mai.

La version non coupée de "Nymphomaniac volume 1" sera projetée hors compétition lors de la prochaine Berlinale, en février, vient d'annoncer son directeur Dieter Kosslick selon lequel le film propose une esthétique "impressionnante et radicale".

En France, ce premier volume est assorti d'une interdiction aux moins de 12 ans, la même que pour "La vie d'Adèle".

La deuxième partie de Nymphomaniac doit sortir en France le 29 janvier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant