Nvidia poursuit Qualcomm, Samsung sur certains de ses brevets

le
0

par Noel Randewich et Diane Bartz SAN FRANCISCO/WASHINGTON, 5 septembre (Reuters) - Nvidia NVDA.O poursuit Qualcomm QCOM.O et Samsung Electronics 005930.KS en les accusant d'avoir enfreint ses brevets sur une technologie de traitement graphique. Le fondeur américain est en concurrence avec Qualcomm sur le segment des puces pour smartphones et tablettes. Nvidia affirme que les matériels de Samsung équipés de technologies graphiques de Qualcomm, ARM Holdings ARM.L et Imagination Technologies IMG.L - dont les Galaxy Note 4 et Galaxy Note Edge - enfreignent ses brevets. "Ils utilisent aujourd'hui notre technologie gratuitement dans leurs matériels et ils expédient une quantité énorme de matériels", a dit le directeur général de Nvidia Jen-Hsun Huang lors d'une téléconférence. "Après avoir procédé à un examen approfondi de la plainte, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour nous défendre contre Nvidia", a déclaré de son côté Samsung, le numéro un mondial des téléphones mobiles. Nvidia n'a pas dit qu'il poursuivait ARM ou Imagination mais il a déclaré qu'il demandait à la Commission du commerce international (ITC) des Etats-Unis d'empêcher les expéditions de matériels Samsung comportant les architectures graphiques Mali d'ARM et PowerVR d'Imagination, ainsi que la technologie graphique de Qualcomm. La technologie PowerVR d'Imagination est également utilisée dans les iPhones d'Apple AAPL.O et, prié de dire si Nvidia comptait de ce fait poursuivre également Apple, Huang s'est refusé à tout commentaire. "Nous sommes aujourd'hui concentrés sur Samsung et Qualcomm et nous continuons d'avoir des discussions productives avec beaucoup d'autres sociétés", a-t-il dit. Nvidia s'est fait un nom dans les puces graphiques destinées aux PC haut de gamme mais a du mal à se développer dans un marché des smartphones dominé par Qualcomm. La société a discuté de ses brevets avec Samsung pendant quelques années avant de se décider à saisir les tribunaux, a encore dit Huang. Nvidia a annoncé l'an passé qu'il comptait accorder des licences de sa technologie graphique à d'autres sociétés mais il n'a fait état depuis lors d'aucun accord en ce sens. Nvidia a précisé qu'il avait porté plainte auprès d'un tribunal du Delaware et auprès de la Commission du commerce international à Washington. Cette double procédure est habituelle dans les affaires touchant au droit des brevets car le tribunal peut accorder des dédommagements financiers, ce que ne peut la commission. Cette dernière peut toutefois plus facilement interdire les produits en infraction d'être écoulés sur le marché américain. ARM s'est abstenu de tout commentaire et Qualcomm n'a pas répondu aux sollicitations. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant