Nutrition : recherches sur les pommes d'antan

le
0
Au Royaume-Uni comme en France, des recherches visent à identifier les caractéristiques génétiques des fruits les plus appréciés.

Les pommes que mangeaient nos ancêtres étaient-elles meilleures pour la santé que celles d'aujourd'hui? C'est pour répondre à cette question qu'une équipe de chercheurs anglais du Royal Botanic Garden et de l'université Cranfield s'apprête à étudier des variétés de fruits d'antan, peu ou pas transformés par des siècles de sélection. Les scientifiques partent d'une étude montrant que la pomme Egremont Russet, une variété ancienne, contient dix fois plus de phytonutriments (des composants bioactifs dérivés des plantes qui ont des effets positifs sur la santé) que les pommes actuelles. Les chercheurs, qui se donnent trois ans pour remonter le temps, s'intéresseront aussi aux oignons, aux bananes, aux mangues et au thé.

«Les fruits et légumes que nous mangeons aujourd'hui ont souvent été cultivés et sélectionnés pour leur rendement, plutôt que pour leur qualité nutritionnelle, explique le Dr Mark Berry, de la firme Unilever (à l'origine du projet). Nous all

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant