Nutrition : les progrès inégaux de l'industrie

le
0
Six ans après le lancement de chartes nutritionnelles engageant les entreprises de l'agro-alimentaire, c'est l'heure d'un premier bilan. » L'étiquetage nutritionnel

Depuis 2007, les chartes d'engagement de progrès nutritionnel incitent les industriels de l'agro-alimentaire à se fixer des objectifs pour améliorer la valeur nutritionnelle de leur produit, en respectant davantage les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS). Une initiative qui repose sur la bonne volonté et surtout le bon vouloir des entreprises, suscitant le débat entre ceux qui la jugent trop laxiste et ceux qui l'estiment trop contraignante. Pour plus de clarté, un premier bilan sous forme de table ronde a eu lieu vendredi matin au Sénat, en présence de l'observatoire de la qualité de l'alimentation (Oqali) qui rendait récemment ses conclusions sur ces six premières années*, du groupe Nestlé (dont 5 filiales ont validé des chartes), et d'un représentant du PNNS.

L...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant