Numérique: un rapport pour transformer l'économie française en trois ans

le
0
Numérique: un rapport pour transformer l'économie française en trois ans
Numérique: un rapport pour transformer l'économie française en trois ans

Un rapport sur la transformation numérique de l'économie française a été remis vendredi au gouvernement et détaille 180 propositions pour que la France se saisisse d'ici trois ans "des opportunités offertes". "Il faut s'adapter aux règles d'aujourd'hui. 54% des emplois en Europe vont être profondément transformés" par la numérisation de l'économie, a souligné son auteur Philippe Lemoine, président de la fondation Internet Nouvelle Génération, citant des chiffres du centre de réflexion Bruegel. Mais "la transformation numérique présente pour la France bien plus d?opportunités que de risques", assure-t-il dans son rapport.Lors de son intervention jeudi soir sur TF1 François Hollande a assuré vouloir faire des trois domaines de la transition énergétique, de l'économie numérique et de la santé, "une excellence française".Le document a été remis à Bercy en présence de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique et d'Axelle Lemaire, secrétaire d?État au Numérique."Le numérique est transversal, il impacte tous les secteurs économiques, il est disruptif et doit se transformer en création d'emplois et non l'inverse", a souligné Axelle Lemaire.Pour la secrétaire d'Etat, "le numérique est devenu un combat politique". Parmi les 53 mesures "à lancer à court terme", le rapport insiste sur la nécessité d'améliorer la formation au numérique dans les écoles, au travers d'une "diffusion massive des usages du numérique". Concernant les entreprises, le texte préconise de les contraindre à rendre publique "leur politique d'exploitation des données personnelles", de mettre en place un cadre réglementaire et fiscal favorable aux fusions-acquisitions entre start-ups ou encore de créer une agence de notation numérique "pour évaluer la maturité numérique des entreprises".Le rapport est aussi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant