Numérique: facteur de croissance indispensable pour les entreprises

le
0
Numérique: facteur de croissance indispensable pour les entreprises
Numérique: facteur de croissance indispensable pour les entreprises

La transformation numérique globale est une opportunité à saisir pour la France dont les entreprises, qui sont encore à la traîne, peuvent y trouver un facteur de croissance indispensable, selon une étude du cabinet Roland Berger dévoilée lundi.Près de la moitié des 505 entreprises de plus de 50 salariés interrogées par le cabinet estiment ainsi que le déploiement du numérique dans l?entreprise a un impact positif sur leur chiffre d?affaires.Selon l'étude, les entreprises les plus matures sur le plan du numérique ont d'ailleurs enregistré une croissance de leur chiffre d?affaires six fois plus élevée que celle des entreprises les moins matures."Il y a un effet de seuil, le quart des entreprises les moins mûres est vraiment très loin derrière en termes de croissance, et il y a un danger qui est identifié pour celles qui n'ont pas commencé leur transformation numérique", a expliqué à l'AFP Jérôme Colin, expert principal des questions télécoms, média et internet chez Roland Berger.La majorité des entreprises françaises se contentent d'un socle d'usages basiques et font preuve d'une position attentiste à l'égard du numérique, souligne l'étude.Moins de 30% utilisent des données en ligne, 15% des entreprises ont développé une application mobile, et 13% des interfaces de programmation."La transformation numérique a également un impact social et sociétal très positif sur les entreprises", juge Jérôme Colin.Les salariés des entreprises plus avancées dans leur transformation numérique y sont davantage heureux, présentant un indice de bien-être professionnel 50% plus élevé que dans celles moins avancées."Ils se sentent plus investis et maîtrisent beaucoup mieux leur trajectoire dans l'entreprise", indique l'expert."S'il y a une prise de conscience avec tout de même 57% des entreprises qui identifient le numérique comme un axe stratégique à moyen terme, seulement 36% d'entre elles ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant