Numérique au travail: une transformation jugée positive mais seulement en apparence

le
0
Numérique au travail: une transformation jugée positive mais seulement en apparence
Numérique au travail: une transformation jugée positive mais seulement en apparence

Le numérique au travail est perçu de prime abord positivement par les salariés et chefs d'entreprise dont les points de vue sont beaucoup plus mitigés lorsqu'il s'agit de ses effets sur les conditions de travail, selon une enquête TNS Sofres présentée lundi à Paris.Selon cette enquête, réalisée pour l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) à l'occasion de la 13ème édition de la semaine pour la qualité de vie au travail, le numérique est perçu comme une "opportunité pour 57% des salariés et pour 72% des chefs d'entreprise".86% des salariés et 93% des chefs d'entreprise s'estiment "à l'aise" avec les technologies numériques; 67% des salariés et 83% des chefs d'entreprise jugent leur entreprise "avancée" concernant l'usage du numérique; 73% des salariés et 93% des chefs d'entreprise sont "optimistes" quant aux conséquences du numérique sur l'avenir de leur société; ils sont respectivement 67% et 88% concernant ses conséquences sur leur propre avenir.En revanche et paradoxalement, seuls 46% des salariés et 52% des chefs d'entreprise sont optimistes sur les conséquences du numérique sur l'avenir de l'emploi en France.Près d'un salarié sur trois souligne aussi les effets négatifs du numérique sur la charge de travail, la pression et le stress.Dans le même temps, trois salariés sur cinq jugent que la capacité de concentration, l'ambiance dans l'équipe, l'équilibre vie privée/vie professionnelle et les horaires de travail ne sont pas touchés par le numérique, tandis qu'un sur cinq en souligne l'amélioration et une proportion identique la dégradation.L'enquête pointe notamment le "management collaboratif" avec "un réel décalage" entre la perception des chefs d'entreprises et celle des salariés: chez les premiers, ils sont 47% à estimer que le numérique a eu des conséquences positives sur la possibilité pour les salariés de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant