Numericable vise une mise en Bourse début novembre

le
0

par Matthieu Protard, Sophie Sassard et Gwénaëlle Barzic

PARIS/LONDRES (Reuters) - Le spécialiste français du câble Numericable s'apprête à enclencher sa mise en Bourse qui pourrait intervenir début novembre dans un contexte porteur pour les opérateurs du câble en Europe, a-t-on appris lundi de deux sources au fait du dossier.

Les analystes financiers ont été conviés par la direction du groupe à une journée de présentation, ce jeudi, en vue de préparer l'opération, d'après une invitation que Reuters a pu consulter, confirmant des informations rapportées par BFMTV.

Les fonds de capital-investissement qui détiennent Numericable - Cinven, Carlyle et Altice - espèrent tirer parti de l'appétit actuel des investisseurs pour les actifs liés au câble en Europe, comme en témoigne le rachat récent de Kabel Deutschland par Vodafone pour 7,7 milliards d'euros.

Ils comptent obtenir pour Numericable, qui est le plus grand opérateur du câble en France, une valorisation représentant 8 à 9 fois son résultat avant frais financiers, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda), ont dit les sources.

"Ils ont déjà fait un premier tour d'horizon auprès des grands investisseurs sectoriels et le projet a apparemment reçu un très bon accueil", a déclaré l'une des sources.

Des "road-show" auprès des investisseurs doivent commencer à la fin du mois de septembre.

Deutsche Bank et JPMorgan sont les banques chefs de file de l'IPO pour Numericable, selon plusieurs médias français.

Morgan Stanley, HSBC et Crédit Agricole devraient également participer à l'opération, a-t-on appris auprès des deux sources.

Numericable n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter l'information.

Altice n'était pas disponible tandis que Carlyle et Cinven n'ont pas souhaité faire de commentaires.

L'OPTION SFR

Fournisseur d'accès à internet et opérateur de télévision payante, la société, qui dessert 9,8 millions de foyers en France, compte 1,3 million d'abonnés.

Le groupe a enregistré une hausse de 3,8% de son chiffre d'affaires au premier semestre à 453 millions d'euros, porté notamment par la croissance du nombre de clients à ses offres très haut débit. Son Ebitda est resté stable à 230 millions d'euros sur la période.

Numericable pourrait valoir jusqu'à 5 milliards d'euros sur la base d'une valorisation représentant 8 fois son Ebitda 2012 (456 millions d'euros) et en ajoutant 181 millions d'euros pour sa société soeur Completel, qui est le troisième opérateur de télécommunications à destination des entreprises en France.

Leur fonds propriétaires souhaitent fusionner les deux entités avant d'introduire en Bourse le nouvel ensemble, ont dit à Reuters leurs sources bancaires.

Numericable est endetté à hauteur d'environ 2,3 milliards d'euros tandis que Completel détient une dette d'environ 450 millions.

Les actionnaires du câblo-opérateur français se sont ralliés au projet d'une introduction en Bourse après l'échec de discussions avec Vivendi en vue d'un rapprochement avec sa filiale télécoms SFR en raison d'un désaccord sur les valorisations.

Le scénario d'un mariage avec le deuxième opérateur de téléphonie mobile en France n'est toutefois pas rayé de la carte alors que Vivendi étudie actuellement plusieurs pistes pour sa filiale - fortement ébranlée par l'arrivée d'un quatrième opérateur sur le marché du mobile (Free) - dont il souhaite se séparer.

Avec Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant