Numericable va proposer des téléphones mobiles subventionnés

le
0
Numericable va proposer des téléphones mobiles subventionnés
Numericable va proposer des téléphones mobiles subventionnés

L'opérateur de réseaux câblés Numericable va proposer jusqu'au 30 septembre une subvention au téléphones mobiles pour essayer de conquérir de nouveaux abonnés, a indiqué le groupe mardi dans un communiqué.Le cablo-opérateur a lancé en mai 2011 une offre de téléphonie mobile illimitée, devenant ainsi un opérateur mobile sans réseau propre, ou MVNO, en utilisant le réseau de Bouygues Telecom. Numericable ne proposait alors qu'une carte SIM à ses clients, qui apportaient leur propre téléphone mobile.Numericable annonce la commercialisation jusqu'au 30 septembre d'un forfait mobile illimité à 9 euros, avec un smartphone subventionné, pour les nouveaux abonnés qui prennent la Box fibre optique, dont les prix démarrent à 44,90 euros, ce qui en fait l'offre "la moins chère du marché", a indiqué à l'AFP son secrétaire général Jérôme Yomtov."On avait lancé il y a un peu plus de deux ans un forfait mobile illimité avec une carte SIM seule. Cela représente une partie importante du marché, mais il y a également des clients qui souhaitent avoir un téléphone. On élargit un peu la clientèle qui souhaite avoir un smartphone de qualité à un prix attractif", souligne M. Yomtov.Le cablo-opérateur a fait le choix de se limiter à un smartphone, le modèle Archos 45 Titanium du groupe français Archos, qui est proposé aux nouveaux abonnés à une offre quadruple play (internet, télévision, téléphone fixe et mobile) pour le prix symbolique de 1 euro. En échange de la subvention de leur téléphone, les nouveaux clients doivent s'engager à rester chez l'opérateur au moins 12 mois. Numericable totalisait 120.000 abonnés mobiles au premier trimestre, et 1,64 million d'abonnés à ses réseaux câblés.Le marché du téléphone subventionné reste toujours vivace malgré le succès des offres à bas coût sans mobile aidé et sans engagement qui ont fleuri chez tous les opérateurs à la suite de l'arrivée de Free ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant