Numericable-SFR: gare à la concurrence, Natixis dégrade.

le
0

(CercleFinance.com) - Une semaine après l'échec de la fusion de Bouygues Telecom et d'Orange, le bureau d'études Natixis a dégradé son conseil sur l'action Numericable-SFR, désormais de neutre contre une précédente préconisation d'achat. Selon les analystes, la position de l'opérateur télécoms hexagonal se dégrade dans un contexte durablement concurrentiel. La cible associée est de 28,5 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Numericable-SFR se tasse de 1% à 29 euros alors que l'indice SBF 120 prend 0,6%. Elle a perdu le cinquième de sa valeur en une semaine.

En effet, voilà bientôt une semaine que l'on sait que l'éventuelle fusion entre l'ex-France Telecom et Bouygues Telecom n'aura pas lieu, du moins à court terme, et que le nombre d'opérateurs mobiles restera donc de quatre en France, avec Free Mobile et Numericable-SFR, filiale française d'Altice.

'L'absence de consolidation et l'environnement toujours très concurrentiel du marché français nous mènent à réviser fortement en baisse nos attentes sur le groupe', sanctionnent les analystes de Natixis, soit une réduction de l'ordre de 10% des boa anticipés de 2016 à 2018.

Certes, le groupe Bouygues est le grand perdant dans cette fusion ratée. Mais il n'est pas le seul : à en croire Natixis, 'Numericable-SFR devrait continuer à souffrir des tendances opérationnelles actuelles, à savoir des pertes de parts de marché à la fois sur le mobile et le fixe. En effet, sur le mobile, le groupe devrait continuer de souffrir d'une concurrence féroce sur les prix et être pénalisé par sa faible couverture 4G tandis que sur le fixe, il pourrait pâtir des récentes recommandations de l'Arcep lui interdisant d'utiliser le mot 'fibre' pour ses déploiements FTTB'.

Le câblo-opérateur Numericable-SFR fournit en effet une prestation 'Fiber to the building' (FTTB), sa fibre optique s'arrêtant à l'immeuble pour faire place ensuite, jusqu'au domicile du particulier, à une connexion par câble. Or l'appellation 'fibre' est réservée désormais réservée au FTTH ('Fiber to the home'), par laquelle la fibre optique arrive jusqu'au domicile.

Certes, le groupe a confirmé ses anticipations de hausse de marge d'EBITDA, mais elles sont liées aux synergies et à 'la migration, progressive, de clients ADSL actuellement dégroupés chez Orange (...) vers son propre réseau fibre.' Or selon Natixis, tout cela est désormais pris en compte par le marché aux cours actuels. Et Natixis n'attend de Numericable-SFR qu'une marge d'EBITDA de 41,5% en 2018, contre un objectif à moyen terme de la direction de 45%.

Au final, selon Natixis, la baisse des ventes de Numericable-SFR en 2016, soit - 2,2% selon Natixis, serait la pire du secteur. Et malgré sa baisse (- 20% sur la semaine), l'action leur semble toujours chère relativement à ces perspectives.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant