Numericable enclenche son introduction en Bourse

le
0

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Numericable a enclenché jeudi la première étape de son introduction en Bourse qui devrait porter sur 20 à 40% de son capital et pourrait valoriser le câblo-opérateur français jusqu'à 5 milliards d'euros.

Le principal opérateur du câble dans l'Hexagone prévoit de réaliser à cette occasion une augmentation de capital de 200 à 250 millions dans le but de réduire sa dette dont le montant avoisine 2,7 milliards.

Le groupe espère ainsi avoir les coudées franches pour accélérer ses investissements dans la poursuite du déploiement de la fibre optique sur le territoire et ainsi pousser son avantage sur ses concurrents.

L'opération offre également une porte de sortie à ses fonds actionnaires Cinven et Carlyle tandis que le fondateur de la société, Patrick Drahi, devrait monter au capital.

Selon une source proche de l'opération, Altice, le fonds qu'il contrôle, sera le principal souscripteur de l'augmentation de capital, ce qui devrait augmenter de quelques points sa participation actuelle de 24%. Cinven et Carlyle, qui détiennent chacun 37,5%, devraient eux réduire leurs parts, a ajouté la source, sans donner plus de détails.

"Le fait d'aller en Bourse, c'est un instrument de liquidités pour nos actionnaires. Cela permet également d'investir", a expliqué à la presse le PDG Eric Denoyer.

"Là où nous rénovons le réseau, nous vendons plus", a souligné le PDG, rappelant que Numericable était aujourd'hui leader dans la fibre optique en France avec cinq millions de foyers raccordés devant Orange qui en totalise un peu plus de deux millions.

Fournisseur d'accès à internet et opérateur de télévision payante, la société, qui dessert 9,8 millions de foyers en France, a enregistré une hausse de 3,8% de son chiffre d'affaires au premier semestre à 453 millions, portée par la croissance du nombre de clients à ses offres très haut débit.

ACCÉLÉRATION DES INVESTISSEMENTS

Le groupe, qui devait présenter l'opération aux investisseurs ce jeudi, ambitionne d'augmenter ses investissements de 220 à 230 millions sur trois ans à horizon 2016 pour rénover son réseau.

Il a aussi dit viser une croissance annuelle de son chiffre d'affaires comprise dans une fourchette de 2 à 5% sur la période 2013-2016 ainsi qu'un taux de marge d'Ebitda ajusté de 50%.

Si le groupe compte donner la priorité aux investissements, il n'exclut pas de pouvoir verser un dividende à compter de 2015, peut-on lire dans le document déposé ce jeudi par la société auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) en vue de son introduction en Bourse.

Numericable espère tirer parti de l'appétit actuel des investisseurs pour les actifs liés au câble en Europe, comme en témoigne le rachat récent de Kabel Deutschland par Vodafone pour 7,7 milliards d'euros.

"Numericable va enfin avoir une valorisation et va ainsi pouvoir prendre part à la consolidation du secteur alors que de nombreuses opérations se font en numéraire et en échange d'actions", a commenté un gérant en poste à Paris.

Les actionnaires de Numericable se sont ralliés au projet d'une introduction en Bourse après l'échec de discussions avec Vivendi en vue d'un rapprochement avec sa filiale télécoms SFR en raison d'un désaccord sur les valorisations.

Le scénario d'un mariage avec le deuxième opérateur de mobile en France n'est toutefois pas rayé de la carte alors que Vivendi étudie actuellement plusieurs pistes pour sa filiale.

Numericable sera introduit en Bourse en même temps que sa société soeur Completel, un opérateur de télécommunications à destination des entreprises qui a les mêmes actionnaires.

Le groupe n'a pas souhaité donner de précisions sur le calendrier de l'opération mais des sources ont dit à Reuters qu'elle pourrait avoir lieu début novembre.

JPMorgan et Deutsche Bank sont les banques chefs de file de l'opération.

Avec Benjamin Mallet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant