Numericable en bonne voie pour boucler le rachat de SFR d'ici fin 2014

le
0
Numericable en bonne voie pour boucler le rachat de SFR d'ici fin 2014
Numericable en bonne voie pour boucler le rachat de SFR d'ici fin 2014

Le câblo-opérateur Numericable est en ordre de bataille pour acquérir le deuxième opérateur français SFR d'ici la fin de l'année "conformément au calendrier initial", un rachat dont le financement pèse cependant sur ses résultats du deuxième trimestre.D'avril à juin, la filiale d'Altice "a procédé à la levée des fonds nécessaires au paiement d'une partie des 13,5 milliards en cash" promis à Vivendi lors de la finalisation de l'accord de rachat de sa filiale télécom, indique le directeur financier du groupe, Thierry Lemaître.L'autre partie de ce paiement en cash résultera d'une augmentation de capital de 4,7 milliards que le groupe fera "dans le courant du troisième ou quatrième trimestre", et qui est déjà "pré-souscrite par Altice à hauteur de 3,5 milliards d'euros", a-t-il ajouté.Du point de vue réglementaire, Numericable se montre confiant dans le fait que l'Autorité de la concurrence, qui a annoncé fin juillet qu'elle allait procéder comme attendu à un "examen approfondi" de l'acquisition de SFR par le groupe Altice, devrait se prononcer au mois d'octobre lors d'une réunion de son collège.L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), a rendu son avis à l'autorité de la concurrence fin juillet et le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) doit le faire "dans les tous prochains jours", assure le directeur général délégué du câblo-opérateur, Jérôme Yomtov.L'enjeu pour le nouveau groupe SFR-Numericable est d'avoir sur le marché des offres communes à la fin de l'année, période la plus importante du point de vue commercial. - 'Contexte plus féroce' -La mise en place du financement de cette importante opération a cependant pesé sur les résultats du groupe. Malgré un "solide" deuxième trimestre, le groupe publie une perte nette de 118,4 millions d'euros au deuxième trimestre, contre un bénéfice de 23,6 millions un an plus tôt, liée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant