Numericable accélère sa croissance, calendrier SFR maintenu

le
0

* Ventes brutes +16% au T2, base totale d'abonnés +3,6% * ARPU des nouveaux clients +3,3% à 43,6 euros * Résultat net et cash-flow négatifs au S1 avec les coûts liés à SFR * Le bouclage du rachat de SFR toujours vu d'ici fin 2014 PARIS, 5 août (Reuters) - Numericable NUME.PA a accéléré sa croissance au deuxième trimestre, l'augmentation du nombre de ses clients s'accompagnant d'une hausse du revenu moyen par abonné malgré une concurrence accrue, mais le câblo-opérateur affiche une perte nette semestrielle liée aux coûts d'acquisition de l'opérateur télécoms SFR. Le groupe a précisé mardi que le processus de rapprochement avec SFR progressait "conformément au calendrier initial". Son directeur financier Thierry Lemaître a estimé lors d'une conférence téléphonique que Numericable était en mesure de boucler comme prévu l'opération "d'ici la fin de l'année", l'examen approfondi décidé la semaine dernière par l'Autorité de la concurrence ayant été prévu dès l'annonce de la transaction en avril. Cet examen approfondi pour des risques potentiels d'entrave à la concurrence était largement attendu compte tenu des enjeux importants de l'opération qui, à travers le mariage de la filiale de Vivendi VIV.PA et du spécialiste français du câble, doit donner naissance à un nouveau numéro deux des télécoms en France derrière l'opérateur historique Orange ORAN.PA . Au deuxième trimestre, Numericable affiche une croissance de 16% du nombre de nouveaux clients conquis par rapport au deuxième trimestre 2013. Sa base totale d'abonnés, à 1,709 million, progresse de 3,6% et l'ARPU (revenu moyen par abonné) des nouveaux clients est en hausse de 3,3% à 43,60 euros. Le chiffre d'affaires, à 336,1 millions d'euros, affiche une progression de 3,2%, en accélération après +0,6% au quatrième trimestre 2013 et +1,0% au premier trimestre 2014. La filiale d'Altice ATCE.AS , revendique 413.000 nouveaux foyers équipés en fibre optique au premier semestre pour un total de 5,6 millions de foyers éligibles à la fibre. Le résultat net est cependant plombé par les coûts liés au financement du rachat de SFR. Le groupe affiche une perte nette de 83,4 millions d'euros au premier semestre contre un bénéfice net de 47,2 millions un an plus tôt. Le cash-flow, pour les mêmes raisons, est négatif de 61 millions d'euros au premier semestre. Sans l'opération SFR, il aurait été positif de 67 millions. Numericable précise que ses objectifs 2014-2016 indiqués lors de son introduction en Bourse en novembre dernier seront caducs s'il boucle bien le rachat de SFR avant la fin 2014, car ses résultats du quatrième trimestre seront alors impactés par l'entrée de SFR dans le groupe. Dans le cas contraire, ces objectifs resteraient valides, à savoir une croissance annuelle du chiffre d'affaires de 2% à 5% entre 2014 et 2016, une accélération des investissements sur la période et une marge de résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajustée proche de 50% en 2016. * Le communiqué : http://bit.ly/UZ4MPq (Dominique Rodriguez, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant