Nul mouvementé entre Marseille et Lyon

le
0
Nul mouvementé entre Marseille et Lyon
Nul mouvementé entre Marseille et Lyon

Encore une fois devant au score, et encore une fois en supériorité numérique, les Lyonnais ont concédé le match nul sur la pelouse du Vélodrome (1-1). Un match plaisant, entaché par une très longue interruption après des jets de projectiles divers.


OM - Lyon
(1-1)

K. Rekik (68') pour Marseille , A. Lacazette (22') pour Lyon.


C'était le choc de cette sixième journée, le match que beaucoup attendaient. Un match qui promettaient du beau jeu, des buts et de l'intensité. Et tout cela, les spectateurs y ont eu droit. Malheureusement, le spectacle a été gâché par une poignée de supporters trop bêtes, incapables de faire la différence entre amour du club et carence intellectuelle. Résultat, les bouteilles de bières et autres projectiles ont été lancés avant le match lui-même. Un incident grave qui a poussé les arbitres à interrompre le match pendant vingt longues minutes. Au final, il aura fallu des dizaines de CRS pour que ce choc puisse reprendre dans des conditions de jeu normales. Les adjectifs manquent pour qualifier un tel comportement, qui a totalement éclipsé les moments forts de ce match : le but de Lacazette, l'égalisation de Rekik, le match ahurissant de Lassana Diarra. Une bêtise qui va avant tout donner beaucoup de crédit aux politiques contre lesquelles tant de vrais supporters luttent quotidiennement.

Pendaison, penalty et dérapage incontrôlé


Confiants après le carton face à Bastia puis la victoire en Ligue Europa, les Marseillais reçoivent des Lyonnais qui sont eux loin d'aborder cette rencontre sereinement. Dans un Vélodrome surchauffé, Mathieu Valbuena subit une bronca assourdissante, preuve pour lui qu'il y a tout de même énormément de faux Marseillais présents au stade ce soir. Le milieu de terrain a même le droit à une pendaison miniature ! Passées ces chaleureuses retrouvailles, ce sont les Marseillais qui prennent le jeu à leur compte, sans toutefois se ruer à l'attaque. Les Lyonnais ne pressent pas, laissant à leurs adversaires le temps de construire leurs actions. Après huit minutes de jeu, Abdelaziz Barrada allume la première mèche, manquant le cadre de quelques centimètres, rapidement imité par Romain Alessandrini. Réveillés, les hommes d'Hubert Fournier répondent immédiatement par le biais de Mathieu Valbuena et d'Henri Bedimo. Au…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant