Nuit debout : le témoignage stupéfiant d'un CRS

le , mis à jour le
7
Un CRS témoigne de la violence des manifestants de la Nuit debout.
Un CRS témoigne de la violence des manifestants de la Nuit debout.

Des CRS impuissants face aux dégradations de certains militants du mouvement "Nuit debout". C'est le ressenti d'Étienne, un CRS en poste aux abords de la place de la République, à Paris, où se rassemble le mouvement. Sur l'antenne de RMC, il témoigne de l'impossibilité d'intervenir pour empêcher les dégradations : "On regarde les gens tout casser, uriner partout? On n'a pas formellement ordre de ne pas bouger, c'est que les ordres ne viennent pas. On est là, mais on ne peut pas intervenir", raconte-t-il. Si aucune dégradation n'a eu lieu depuis deux nuits, selon la Préfecture de police de Paris, grâce aux organisateurs, les nuits précédentes ont été marquées par différents troubles aux abords de la place, notamment jeudi dernier.

"Une ZAD sur la place"

Selon Étienne, qui passe plusieurs heures sur place à observer les manifestants, ce sont les mêmes que ceux présents à Notre-Dame-des-Landes, sur la zone à défendre (ZAD) pour protester contre le projet d'aéroport : "C'est le même public, vous avez juste deux ou trois bobos qui se greffent pour fumer des joints", rapporte le CRS à l'antenne de RMC, dans l'émission Carrément Brunet. Selon lui, l'intention des militants sur la place parisienne ne laisse aucune part au doute. "Les gens veulent faire une ZAD sur la place. Ils demandent des pissotières, et puis après ce sera des tentes, des mecs monteront des cabanes", s'indigne le CRS. Étienne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 8 mois

    Il faut aller sur place pour voir que ce que vous dites est erroné.

  • dotcom1 il y a 8 mois

    Ils souillent par leur bêtise le mémorial de ceux tombés le 13 novembre.

  • g.joly1 il y a 8 mois

    La réalité est loin d'être celle-là et ce CRS est caricatural. Le dialogue doit être difficile avec lui. Ils ne sont pas tous comme lui heureusement.. La réalité est loin d'être celle-là. Mais quand on sait que les bureaux de vote situés près des casernes de CRS font le plein des votes FN, il n'y a pas de surprise.

  • jbellet il y a 8 mois

    Ils cassent et nous on passe à la caisse. .... y en a marre de anarchistes

  • M8252219 il y a 8 mois

    Déliquescence du gouvernement socialiste.

  • mucius il y a 8 mois

    C'est la lie de la société, ce bétail. Pour aller au zoo, il suffit d'aller place de la République. Société en décomposition.

  • s.thual il y a 8 mois

    Pour les casseurs pilleurs saccage Ursule il faut le retour au pénitencier. Tu travailles, tu manges sinon rien et ce jusqu'à quand à réparation du préjudice publique ou privé. Et dans ces circonstances les forces de l ordre doivent être soutenues par l état et les citoyens.maintenant il faut reconnaître que les forcées de l ordre planquées derrières les radars récoltent l impopularité d autant que les opérations se multiplient au détriment de celles visant à la sécurité des citoyens...