Nuit Debout : la place de la République évacuée, reprise du mouvement ce soir

le , mis à jour à 18:44
1
Nuit Debout : la place de la République évacuée, reprise du mouvement ce soir
Nuit Debout : la place de la République évacuée, reprise du mouvement ce soir

Au centre de la place de la République, où l'on a bouclé ce lundi matin une onzième « Nuit Debout », une centaine de CRS a évacué ce lundi matin le lieu emblématique des combats des de « Nuit-deboutistes ». Dans le calme, à partir de 5h30, ils ont demandé aux manifestants présents -quelques dizaines- de démonter les tentes encore présentes et de quitter les lieux.

« En respect de l'accord avec les manifestants » qui courait jusqu'au 11 avril, a réagi, entre autres, la ministre de l'Emploi Myriam El Khomri, qui ajoute que « la liberté de manifester n'est pas la liberté de casser ».

Vers 7h30,, il n'y avait plus que les services de propreté de la ville de Paris, en présence de forces de l'ordre, pour continuer de nettoyer et démonter les dernières bannières. Qui restaient habituellement, au fil des flux nocturnes et reflux matinaux.

D'ores et déjà, une nouvelle demande d'occupation a été déposée pour lundi soir. « Une nouvelle déclaration de manifestation a été déposée, signifiant que le mouvement pourra reprendre lundi soir », a affirmé une source policière à l'AFP. Comme chaque soir, une assemblée générale est prévue à 18 heures.

Depuis 31 mars, la place de la République est devenue une grande agora où l'on vient discuter, surtout la nuit, de l'abandon du projet de loi Travail et d'une société plus juste. Le mouvement a fait tache d'huile dans plusieurs grandes villes de France, et en banlieue. Plusieurs matins, notamment les 1er et 2 avril, la place avait été évacuée. Puis réinvestie.

La maire veut un usage «partagé» de la place de la République

«Tous les matins, les services de la propreté de la Ville nettoient un espace qui ne peut être dit public et commun que si tous les Parisiens peuvent en disposer», selon un communiqué de Anne Hidalgo et des maires des IIIe, Xe et XIe arrondissements, qui se partagent la place.

«De la même manière que rien ne s'oppose à ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 il y a 9 mois

    JPi - Pour les français, ce ne sera plus jamais la place de la République mais la place des polis Tiques.