Nucléaire : Sarkozy accuse la gauche de «brader» l'industrie française

le
0
VIDÉO - Le chef de l'État met en garde contre «les dommages considérables» pour l'industrie française que causerait une réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité, après l'accord en ce sens signé par le PS et les écologistes. »Le MOX fait tanguer l'accord entre le PS et EÉLV

La droite n'a pas tardé à réagir à la confusion qui règne à gauche sur le nucléaire. Le président de la République Nicolas Sarkozy a profité d'un discours à l'occasion de l'anniversaire du Fonds stratégique d'investissement pour accuser les socialistes de «brader cet avantage de la France». Défendant la filière nucléaire, il a pointé les risques pour l'industrie que représente l'accord du PS et des Verts de fermer certaines centrales : «Abandonner cette énergie, réduire autoritairement sa part dans le mix énergétique sans disposer de solution de substitution, cela signifie des dommages considérables à l'industrie française», a soutenu le chef de l'État.

Le chef de l'Etat a insisté sur les avantages qu'apporte le nucléaire à la France: «Le prix de l'électricité est l'un des rares avantages concurrentiels par rapport à nos partenaires (...) les industriels paient leur énergie 40% moins cher que les autres pays européens grâce à cette filière

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant