Nucléaire : près de trois mille manifestants contre l'EPR de Flamanville

le
0
Nucléaire : près de trois mille manifestants contre l'EPR de Flamanville
Nucléaire : près de trois mille manifestants contre l'EPR de Flamanville

«Arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive», «EPR c'est l'enfer», «Non à l'EPR, la passoire à 10 milliards» ou encore «EPR, notre argent foutu en l'air» : plusieurs milliers de personnes (2 700 selon les gendarmes, 5 000 selon Greenpeace) ont  manifesté samedi pour «l'arrêt du nucléaire» en général, et contre les réacteurs EPR en construction à Flamanville (Manche) et en projet à Hinkley Point au Royaume-Uni en particulier.

 

Les manifestants sont partis sous la grêle vers 14h20 de Siouville (Manche), une commune située entre l'usine de retraitement de déchets nucléaires de la Hague et la centrale de Flamanville, où un troisième réacteur est en construction. Parmi les participants, la députée Cécile Duflot et l'eurodéputée Michèle Rivasi, toutes deux candidates à la primaire écologiste, avaient fait le déplacement, comme en témoigne ce tweet.

 

Pas de réseau là-bas mais nous avons bel et bien manifesté... même sous la grêle avec @michelerivasi ! pic.twitter.com/BEQMRI6zyJ

— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 1 octobre 2016

 

Les manifestants ont marché jusqu'au chantier de l'EPR, gardé par les forces de l'ordre. Quelque opposants ont cherché à s'approcher malgré les consignes, sans qu'il y ait de heurts. Les militants ont ensuite rebroussé chemin vers Siouville, selon «La Manche Libre». «Aucun incident à signaler», a assuré la gendarmerie au quotidien local.

 

 

#EPR #Flamanville #Nucléaire Les CRS se sont casqués, posté devant la centrale. pic.twitter.com/VZf4zZKhns

— Emmanuel Brossier (@emmanbrossier) 1 octobre 2016

 

 

 

Arrivée au port de Dielette, cortège de la manifestation contre l'EPR de #Flamanville  survolé par des hélicoptères pic.twitter.com/uRNbud6J5q

— France Bleu Cotentin (@fbleucotentin) 1 octobre 2016

 

 

Des Britanniques dans le cortège

 

Dans le cortège, des Anglais avaient fait le déplacement. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant