Nucléaire-Pas d'accord sans levée des sanctions, avertit Téhéran

le
0

GENEVE, 2 mars (Reuters) - Un accord sur le programme nucléaire iranien peut être conclu dès cette semaine si les grandes puissances en ont la volonté politique et acceptent de lever leurs sanctions, a estimé lundi le ministre iranien des Affaires étrangères, à la veille d'un entretien avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry. "Nous avançons. Nous avons accompli des progrès depuis la dernière fois et, s'il y a une volonté politique d'accepter qu'un accord et des sanctions ne peuvent aller de pair, nous pouvons conclure cette fois", a déclaré Mohammad Javad Zarif a Genève. "Nous allons essayer d'aller aussi loin que possible", avait-il promis un peu plus tôt. Le chef de la diplomatie iranienne et son homologue américain, qui ont pris la parole dans la matinée au Conseil des droits de l'homme de l'Onu, devaient ensuite se rendre à Montreux pour leurs discussions. Des représentants politiques de la République islamique et du groupe "P5+1", qui réunit les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Chine, la Russie et l'Allemagne, doivent prendre le relais la semaine prochaine au même endroit avec l'objectif de parvenir à un accord avant le 31 mars. A Vienne, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie nucléaire (AIEA) a regretté que Téhéran n'ait toujours pas transmis les informations réclamées dans le cadre de l'enquête sur la nature de son programme nucléaire. "L'Iran doit encore fournir des explications qui permettent à l'agence de clarifier deux points pratiques en suspens", a déclaré Yukiya Amano, s'adressant au conseil des gouverneurs de l'organisation. Les points en question, qui portent notamment sur des essais d'explosifs susceptibles d'entrer dans le cadre de recherches nucléaires à des fins militaires, auraient dû être éclaircis en août. "L'agence n'est pas en mesure de fournir des garanties crédibles de l'absence de matériel et d'activités nucléaires non déclarées en Iran", a ajouté le diplomate japonais. (Lucien Libert et Tom Miles, avec Shadia Nasralla à Vienne; Jean-Philippe Lefief pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant