Nucléaire-Londres demande davantage de concessions à l'Iran

le
0

RYAD, 23 mars (Reuters) - L'Iran doit faire davantage de concessions pour parvenir à un accord international sur son programme nucléaire, a estimé lundi le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, selon lequel de nombreux points restent en suspens. Des progrès significatifs ont été accomplis dans le cadre des discussions avec le groupe "P5+1", mais cet accord sera extrêmement difficile à conclure, a-t-il poursuivi, s'adressant à la presse après un entretien avec son homologue saoudien à Ryad. "L'Iran doit encore faire des gestes importants pour que nous puissions conclure un accord (...) Beaucoup de problèmes complexes et délicats doivent être résolus au préalable. Parvenir à un accord complet, durable et vérifiable sera extrêmement difficile, mais c'est dans l'intérêt de tous", a ajouté le secrétaire au Foreign Office. Téhéran et le groupe P5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'Onu, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine, ainsi que l'Allemagne), qui négocient actuellement à Lausanne, se sont fixé pour objectif de parvenir avant la fin du mois à un accord de principe sur l'encadrement du programme nucléaire iranien, en vue d'un règlement définitif du contentieux d'ici à la fin juin. (Angus McDowall, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant