Nucléaire : les Länder font de la résistance

le
0
Critiquée par sa base, Angela Merkel peine à «vendre» son plan d'abandon de l'atome civil d'ici à 2022.

Angela Merkel pensait avoir frappé un grand coup avec un projet qui rassemblerait au-delà des lignes de son parti. Mais la chancelière allemande n'a pas encore gagné son pari sur l'abandon du nucléaire. Plusieurs Länder menacent de ne pas ratifier au Bundesrat son plan prévoyant l'arrêt en 2022 de toutes les centrales atomiques allemandes.

La base de son parti, la CDU, critique la «politique imprévisible» de sa patronne alors que les grands groupes d'énergie allemands se rebiffent, n'hésitant pas à brandir le spectre de gigantesques coupures d'électricité en hiver.

Les Verts réclament un arrêt plus progressif

La chancelière a convoqué vendredi les patrons des seize Länder allemands, pour les convaincre de ratifier son projet au Bundesrat, la Chambre haute du Parlement, où elle a perdu la majorité après une série de défaites électorales dans plusieurs États régionaux. Selon Kurt Beck, ministre président social-démocrate de Rhénanie-Palatinat, les Länder

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant